Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ô Canada, terre de nos aĩeux

Partir en vacances, c'est toujours sympa.

Mais des fois non.

Dans ces fois, il y a les fois ou (désolée, suis pas capable de localiser le U avec accent sur ce foutu clavier nord-américain) tu pars en vacances avec un boulet.

Et dans le cas qui nous concerne présentement, ce boulet, c'est Le Gros

Partir en vacances, c'est toujours sympa.

Mais des fois non.

Dans ces fois, il y a les fois ou (désolée, suis pas capable de localiser le U avec accent sur ce foutu clavier nord-américain) tu pars en vacances avec un boulet.

Et dans le cas qui nous concerne présentement, ce boulet, c'est Le Gros

Je sentais déjà qu'il allait être lourdingue quand, à peine quelques jours aprés avoir pris nos billets, il m'appelle pour me dire:

"J'ai acheté le Lonely, alors du vendredi au dimanche on dort chez tes potes à Montréal, du lundi au mercredi on dort chez mes potes à Montréal, ensuite le jeudi on loue une caisse et on part chez mon frère à Trois Rivières, et de là on va faire de la raquette, du skidoo, du traîneau à chien, des randos dans des réserves naturelles, et aussi on peut passer par Québec, et ensuite....

- Hem, dis donc, Gros, t'es au courant qu'au Québec ça caille un peu en ce moment et qu'il y a plein de la neige???

- Ouaaaais, ça va être trop GENIAL, un vrai hiver!!!!

- Oui bon mais tu sais, les promenades dans le blizzard, c'est un peu surfait, aussi.

- J'ai TROP HÂTE!!!!!

- et pis rien ne ressemble autant à une forêt sous la neige qu'une forêt sous la neige. Tu peux me croire, hein, le Québec, je te rappelle que je connais.

- YEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEESSSSS!!! 

- Oui ben c'est ça, va prendre ta Ritaline et on en reparle, hein."

Me suis dit que ça allait lui passer.

Sauf qu'à J-7, il a fait une razzia chez Décathlon, et a acheté force bottes, vestes polaires et autres Damart.

" Et je prends aussi ma salopette de ski, m'a-t-il précisé.

Là, j'ai commencé à baliser un peu.

 

Le jour du départ, j'ai bien ricané en le voyant arriver avec un énorme bagage à main et une gigantesque valise à roulettes.

Paie ton routard.

Il avait 10 kg de bagages de plus que moi, en encore, on a pas pesé le bagage à mains.

Qui était trop plein. C'était pourtant pas faute de le lui avoir dit, à ce con.

" Dis donc, Gros, j'ai comme qui dirait l'impression que ton bagage à main, il est un peu trop gros.

- YOUHOOOOOOOOOOUUUUUUUH!!! Les VACANCES!!!

- Nan mais Gros, tu m'écoutes, là??? 

- YEEEEEEEEEEESSSSSS! Hein?? Mais nan. YEEEEEEEEEEEEEEEEEESSSSSSSSSSS!!"

Bon ben du coup, y'a fallu vider son putain de bagage à main de merde. Il a bloqué le comptoir pendant 20 bonnes minutes, laps de temps durant lequel me suis cassée fumer des clopes dehors avec Gwendo, qui prenait elle aussi l'avion, mais pour le Liban (ça aussi, c'était une bonne idée. Si ça veut rire, à l'heure actuelle, elle a été démembrée par une bombe ou prise en otage, vais me taper à payer le loyer toute seule, merci bien). 

Dans l'avion, tout s'est bien passé, on avait une tite télé personnelle dans le siège devant nous, et donc on a passé 8 heures à mater des films et à jouer au Mah-Jonmg Titan, ce qui fait qu'on avait les yeux complètement explosés quand on a atterri à Detroit.

Ben ouais. On voyage cheap, alors on prend les vols avec escale.

Mais en définitive, cette escale était méga cool, passque figure-toi bien mon ami qu'à l'aéroport de Detroit, y'a UN BAR FUMEUR!!!!!!!!!!!!! 

Overjoyed, qu'on était. Je songe à me faire flocker un ticheurte GOD BLESS MICHIGAN!!!!!

Du coup, comme ça faisait plus de 2 mois qu'on avait pas fumé DANS un bar, rapport à ce qu'on vit désormais dans un pays de fascistes, on s'en est donné à coeur joie et on fumait les clopes 3 par 3.

Après, on avait vachement soif, mais c'était pas grave, passqu'on avait free refill de coca.

Bref. Je t'ellipse narrative le reste du voyage.

 

A Montréal, le Gros ne se sentait plus de joie.

Il a passé les 2 premiers jours à dire "YEEEEEEEESSSSSSS!" dés qu'il voyait un truc.

Autant dire que c'était lourd.

Pour couronner le tout, en plus de son équipement des Jeux Olympiques d'hiver, il avait emmené un super gros appareil photo avec un super méga gros objectif, genre le futur Pulitzer c'est moi, et il mitraillait à peu prés tout et n'importe quoi. Escaliers, bouches d'égouts, et tout ça en disant "YEEEEEEEEEEEESSSSSSSSSSS" à chaque fois.

Ensuite on a retrouvé le frère du Gros, qui fait une année d'étude au Québec. Le frère du Gros, il est bien gentil, comme petit, mais c'est un sportif.

Alors à un moment, il nous dit, sans prévenir ni rien:

" On peut aller au Lac St Jean, y'a une super marche à faire, c'est super beau, ça fait 28 KILOMETRES. Sans le retour."

Là, j'ai dit No way José, mais t'es pas fou des fois, faut être équipé et entraîné pour faire ça, et aussi en avoir envie, hein, ça aide, et moi suis uniquement entraînée au shopping en milieu tempéré, alors comment te le dire, mais vraiment ça va pas être possible, en plus la neige ça mouille.-

Même Le Gros était pas super chaud.

Du coup on a fait un programme mixte.

Me suis donc fait un peu de nature avec eux, puis m'en suis retournée à Montréal, les laissant aller faire les cons dans la neige.

On a quand même bien rigolé à Québec, quand le Gros s'est pété la gueule sur du verglas. Et qu'ensuite il a voulu m'envoyer une boule de neige par vent contraire, et que ça lui est revenu direct dans la tronche. Et qu'aussi il a voulu esquisser un pas de bourrée sur de la musique traditionnelle qui jouait dans les rues et que tout ce qu'il avait dans les poches a foutu le camp. Autant te dire qu'il n'a pas dit YEEEESSSS très souvent ce jour-là.

Probablement le plus beau jour de mes vacances.

 

A l'heure actuelle, j'ignore ou il se trouve. Il devrait revenir ce soir à Montréal.

Pitêtre qu'il est en taule parce que son poids a tué les chiens qui tiraient son traîneau.

Genre homicide involontaire de canidés. 

 

M'en fous, je pars sans lui, faut pas déconner. 

Atta, demain soir à 10heures, heure d'ici, serai au bar fumeur de l'aéroport de Detroit.

 

Vais certainement pas rater ça. 

Les commentaires sont fermés.